La véritable histoire des Rangers

Vous vous êtes toujours demandé d’où provenaient ces chaussures mythiques et indémodables ? Découvrez la naissance des Rangers et leur évolution jusqu’à nos jours.

Le passé militaire des Rangers

L’histoire remonte aux années 50, époque durant laquelle on les appelait aussi les « rangeo ». Portées par les militaires à partir de 1956, cette paire de chaussure montante permettait de soutenir la cheville grâce à un système de fermeture maintenu par des boucles et des lacets. Connues pour leur rigidité et leur étanchéité, ces chaussures militaires étaient très solides et permettaient de marcher sur de longues distances sans les user. Petit bémol ? Le pied devait s’habituer à la chaussure et les militaires devaient prendre leur mal en patience en attendant que les ampoules causées par la friction avec le cuir ne guérissent.

 

 

La renaissance d’un classique

Si les Rangers sont toujours d’actualité et se retrouvent parfois dérivées dans des défilés de mode, le modèle a bien changé avec un cuir assoupli et des semelles en caoutchouc plus légères. Les Rangers ne pèsent donc plus de 2kilos comme avant et sont agréables à porter. Elles sont désormais stylisées et plus pratiques, bon compromis entre le modèle old-school et le confort moderne. Il est courant de les voir portées avec la cheville libre, accompagnées de guêtres ou de jeans déchirés.

Les rangers au XXIe siècle

Pour être certain de trouver le vrai modèle des Rangers, des indications sur sa provenance sont inscrites à l’intérieure de la chaussure. Assurez vous d’acquérir une paire dont le marquage est certifié « Made in France ». Soyez alors certain d’enfiler une paire de ces chaussures militaires authentiques, autrefois portées par les soldats et de nos jours par les policiers, les pompiers et les gendarmes. Il est possible de trouver des rangers sur des sites spécialisés comme https://vetsecurite.com.

Si vous aimez, partagez :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *