toiture - entretien

Quels sont les points de contrôle d’une toiture ?

Si vous êtes propriétaire ou locataire d’une maison particulière, réaliser régulièrement un contrôle de la toiture est indispensable pour repérer les petits maux ordinaires, qui parfois débouchent sur de grandes catastrophes.

Il existe plusieurs points de fragilité sur une toiture, qui doivent faire l’objet de vérifications régulières : joints des fenêtres de toits et cheminées, gouttières, solins, alignement des tuiles sont les principaux. Il existe également des moments-clés pour réaliser ces vérifications visuelles, depuis le sol et sur la toiture-même. Voici un résumé de l’essentiel à savoir sur la question.

Quels sont les principaux points de contrôle d’une toiture ?

Le toit présente de façon structurelle plusieurs points de fragilité, notamment au niveau des zones d’interfaces : 

  • les solins qui assurent l’étanchéité toiture-cheminée ou toiture-fenêtre de toit ;
  • les chéneaux et gouttières vers lesquels les eaux pluviales s’écoulent, et qui sont le plus souvent conçus en aluminium, soit un matériau d’une grande longévité mais léger et donc facilement déformable.

Parmi les points de contrôle courants, l’alignement des tuiles, qui doit être toujours impeccable, est un des plus important : au moindre doute, il est impératif de vérifier que la tuile suspecte n’est pas cassée ou délogée, car le risque d’infiltration est réel, et ses conséquences sont immédiates.

Comment procéder au contrôle de l’état de sa toiture ?

Il existe plusieurs types de contrôle, ainsi que plusieurs moments dans l’année indiqués pour les réaliser. On conseille en général de procéder de la façon suivante : 

  • réaliser des contrôles visuels depuis le sol sur tous les pans de la toiture : 
  • deux fois par an, au printemps et à l’automne ;
  • après chaque coup de vent violent.

→ Le but est de repérer des anomalies dans les alignements des tuiles notamment, mais aussi de surveiller l’apparition de mousses et/ou lichens.

  • Déboucher les gouttières et chéneaux (à l’aide d’une échelle posée au sol) : 
  • plusieurs fois au cours de l’automne et de l’hiver ; 
  • toute l’année si votre toit est situé à proximité d’arbres hauts ;
  • Monter sur la toiture pour vérifier les points de fragilité non visibles depuis le sol (solins de fenêtre et cheminée notamment) : une à deux fois par an.

Il existe des entreprises spécialisées dans le suivi et l’entretien des toitures : une excellente façon de vous assurer de ne rien oublier !

Si vous aimez, partagez :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *