Quelles solution pour une reconversion en ébéniste ?

Quitter un emploi de bureau pour s’épanouir dans l’artisanat d’art, apprendre un nouveau métier après une longue période de chômage… Les raisons de se reconvertir dans l’ébénisterie ne manquent pas. Et pour les adultes à la recherche de formations, les instituts de formation proposent de vraies solutions de reconversion en ébéniste. Quels sont les diplômes, les conditions d’admission, et les modalités d’enseignement ?

Quelles sont les conditions pour accéder à une formation professionnelle d’ébéniste ?

Une reconversion en ébéniste réclame le suivi d’une formation professionnelle spécifique. Il peut s’agir d’un cycle de formation initiale, permettant d’acquérir les connaissances de base à la pratique du métier, ou d’une formation de spécialisation. Les salariés, intérimaires, bénévoles ou travailleurs non-salariés peuvent aussi obtenir une VAE dès 1 an d’expérience professionnelle.

L’ESEA d’Avignon propose des formations aux adultes de + de 18 ans qui désirent opérer une reconversion en ébéniste. Une grande motivation et un projet professionnel solide font partie des pré-requis. La formation est ouverte aux non-professionnels, sans condition de diplômes ou d’expérience.

Des solutions pour une reconversion en ébénisterie

De nombreux actifs rêvent de se reconvertir dans le travail du bois sans oser se lancer dans une formation. Le coût fait partie des freins les plus habituellement cités.

Toutefois, de nombreux établissement de formation professionnelle sont accessibles par le biais du CPF, ou Compte Professionnel de Formation. Il rassemble les heures de formation cotisées au cours du parcours professionnel.

Que faire si vos droits au CPF sont insuffisants pour envisager une reconversion en ébéniste ?

  • Vous êtes demandeur d’emploi : Pôle Emploi peut financer une partie de votre formation dans le cadre du dispositif d’aide au retour à l’emploi (ARE) ;
  • Le conseil général de votre département peut également vous venir en aide si vous ne recevez plus d’allocations chômage ;
  • Enfin, les travailleurs handicapés peuvent bénéficier de l’Agefiph.

Pour en savoir plus : https://www.esea-avignon.com/

Si vous aimez, partagez :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *