alimentation grossesse

Quelle alimentation durant la grossesse ?

Que manger durant la grossesse ? Quels aliments privilégier et lesquels éviter ? Le choix n’est pas forcément simple, non seulement parce qu’il est difficile de corriger du jour au lendemain ses habitudes alimentaires, mais aussi parce que les conseils diététiques prodigués aux femmes enceintes sont parfois contradictoires. C’est d’autant plus déroutant que l’on veut le meilleur pour son enfant ! Voici quelques pistes pour votre alimentation grossesse.

Les aliments à éviter

Parmi les aliments à éviter dans une alimentation grossesse figurent les pourvoyeurs de phyto-œstrogènes, comme le soja, qui risquent de nuire à l’équilibre hormonal de la femme enceinte. Mieux vaut faire l’impasse sur les excitants comme le thé ou le café, ou pour le moins, limiter leur consommation. Vous n’en serez que plus zen ! Mieux vaut réduire aussi la quantité de coca et de boissons industrielles sucrées.

Enfin, évitez les boissons alcoolisées, quelles qu’elles soient. Les aliments trop riches en graisses ou en sucres, ainsi que les plats trop épicés ne sont pas recommandés. Pour autant, il ne suffit pas de suivre des interdits pour adopter une alimentation grossesse de qualité, bénéfique au développement du fœtus. Mieux vaut rechercher l’équilibre nutritionnel, sans oublier de se faire plaisir de temps en temps.

alimentation grossesse

La diététique de la grossesse

Pour une grossesse en pleine forme, il convient avant tout d’éviter les excès. Une alimentation variée, équilibrée et diététique est la garantie que le fœtus recevra tous les nutriments dont il a besoin. Gardez à l’esprit que vous ne mangez pas réellement pour deux, contrairement à une sagesse populaire qui n’a rien d’exact. La prise de poids ne doit pas être excessive et doit suivre une courbe progressive. Rien ne sert donc d’accumuler les calories, surtout s’il s’agit de calories vides. Veillez plutôt aux apports essentiels.

Pour le squelette de bébé, il faut du calcium, apporté par les produits laitiers et les végétaux. N’oubliez pas de boire suffisamment et, pourquoi pas, d’adopter la consommation d’une eau riche en calcium. Equilibrez votre apport en protéines (viande, œufs, poissons, légumineuses), en minéraux et en vitamines.

La vitamine B9, présente dans les légumes verts, est en particulier indispensable au développement du fœtus.

Si vous aimez, partagez :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *