L’obésité chez le chat

Le surpoids chez le chat, il ne faut pas le prendre à la légère ! Découvrez ci-après les éventuelles causes de ce dysfonctionnement au niveau de son organisme, et surtout comment y remédier ?

Symptômes

Le chat est considéré obèse lorsqu’il pèse plus de 30 à 40 % de ce qui aurait du être son poids normal. En deçà, il est tout simplement en surpoids. Son apparence change carrément et il est plus difficile de palper sa colonne vertébrale et ses côtes. Ses flancs et son ventre deviennent plus ronds. En conséquence, l’animal a du mal à se laver et parfois à se déplacer. À cause de sa forte corpulence, il évite de sauter, de grimper ou de fournir d’importants efforts. Et quand il fait chaud, il a du mal à bien respirer.

Les causes majeures de l’obésité chez le chat

Les facteurs de l’obésité sont multiples, mais la principale cause est souvent une alimentation déséquilibrée et de mauvaise qualité. La stérilisation et la castration peuvent également être à l’origine de cette pathologie. Quand l’animal a subi ces opérations, il a tendance à avoir faim trop souvent. Ce qui fait qu’il mange beaucoup, ce favorise la prise rapide de poids très rapidement. Le manque d’activités physiques et également le stress peuvent engendrer l’obésité chez ce petit félin.

Conséquences et remèdes

L’obésité a un impact négatif sur la vie de votre chat. Il arrive qu’il soit victime de troubles cardiorespiratoires et cardiovasculaires, d’arthrose, d’insuffisance hépatique, etc. Et la liste est longue. L’alimentation du chat doit être revue. Dans un premier temps, il est possible de lui imposer progressivement un régime adapté, à la fois riche en éléments nutritionnels et en quantité bien dosée, est la solution recommandée. Lui fournir des jouets (arbre à chat, balles, etc.) l’aidera à s’amuser, à dépenser plus de calories et à perdre du poids progressivement. Il existe des sites professionnels comme https://www.morinfrance.com qui proposent des croquettes et autres repas spécifiques pour les animaux. N’hésitez pas à les consulter.

Si vous aimez, partagez :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *