L’essentiel à savoir sur le Greenwashing

L’essentiel à savoir sur le Greenwashing

Le Greenwashing est une pratique utilisée par une entreprise qui consiste à donner la fausse impression qu’un produit est écologique alors qu’il ne l’est pas. Face à la demande croissante de produits respectueux de l’environnement, qu’ils soient plus naturels, plus sains, sans produits chimiques, recyclables ou moins gourmands en ressources naturelles, certaines entreprises malhonnêtes trompent les consommateurs.

Le Greenwashing, de quoi s’agit-il ?

Le Greenwashing est tout simplement le fait qu’une entreprise présente ses produits ou services comme étant respectueux de l’environnement tout en fournissant de fausses informations. Pour inciter les consommateurs à acheter leurs produits, de plus en plus d’entreprises tentent de prouver que leurs produits ont été fabriqués dans le respect de l’environnement, même si leurs produits ne sont pas certifiés et fabriqués dans les normes et le respect de l’environnement.

Comment lutter contre le Greenwashing ?

Les consommateurs sont invités à rechercher une certification par les organismes spécialisés par exemple : Oeko Tex, Global Organic Textile Standard (GOTS), Organic Content Standard, Ecocert, etc.  Même si l’étiquette indique « naturel », « éco » ou « biologique », il ne s’agit pas d’un produit respectueux de l’environnement s’il n’y a pas de marque de certification. Si tel ou tel produit indique qu’il est fabriqué à partir de matières issues de sources durables, cela est-il confirmé par une certification officielle ?

L’impact du Greenwashing

Le problème avec le Greenwashing est qu’il s’agit d’un outil de marketing trompeur utilisé pour générer des profits, plutôt que d’assumer une responsabilité environnementale. Avec la crise climatique de nos jours, les consommateurs sont de plus en plus prudents lorsqu’ils achètent des produits en tenant compte des impacts environnementaux. Si les consommateurs continuent à subir ces tromperies, cela ne fera que favoriser le changement climatique et sera de la responsabilité des entreprises qui ne sont pas éco-conscientes.

Si vous aimez, partagez :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *