plantes et huiles essentielles symbolisant les cosmétiques bio

Les cosmétiques bio

Les produits dits traditionnels peuvent être nocifs et dangereux pour la santé. La preuve, les dizaines d’affaires soulevées ces dernières décennies mettant en cause les produits alimentaires ou pharmaceutiques. Consommer bio semble être la solution. Mais en quoi les cosmétiques bio représentent une garantie par rapport aux produits classiques ? Quels sont leurs avantages ? Y-a-t-il des inconvénients ?

L’émergence de nouveaux produits, de nouveaux comportements, de nouveaux règlements

Du scandale de la vache folle à celui de la viande de cheval dans les lasagnes, les consommateurs ont appris à se méfier de la provenance des produits alimentaires traditionnels et surtout à lire les étiquettes. La traçabilité et la composition des produits de grande consommation sont ainsi devenues la préoccupation numéro un du consommateur. Les produits pharmaceutiques ou parapharmaceutiques n’ont hélas pas été épargnés eux non plus par les scandales. De la Dépakine aux perturbateurs endocriniens en passant par les agents stérilisants ou les substances cancérigènes, les médicaments et les cosmétiques sont aussi devenus suspects. Les conséquences directes de ces scandales à répétition ont été l’émergence de nouveaux produits et de nouvelles réglementations européennes en matière d’utilisation de produits chimiques de synthèse (REACH). Cela a été l’occasion du formidable développement de produits bio, omniprésents dans la vie quotidienne des Français en 2017. Les cosmétiques n’échappent pas au contexte économique et réglementaire ambiant.

Le terrible constat des produits cosmétiques de synthèse actuels

Le produit cosmétique a pour finalité d’entrer en contact avec la peau humaine et ainsi de pénétrer l’organisme. Donc au même titre qu’un produit alimentaire, sa formulation doit être exempte de produits indésirables toxiques. La simple lecture de la composition des cosmétiques de synthèse peut faire froid dans le dos. Les Parabènes ? conservateurs chimiques soupçonnés d’être activateurs des récepteurs des œstrogènes et pouvant conduire à l’infertilité ou à des tumeurs pouvant générer des cancers du sein. Le Bisphénol A ? Produit convaincu d’être un perturbateur endocrinien et largement présent dans les plastiques alimentaires et les emballages de produits cosmétiques. La pierre d’alun ? L’aluminium est reconnu par la communauté scientifique comme toxique. La liste est longue et ces 3 produits comme tant d’autres sont très largement répandus dans l’industrie cosmétique traditionnelle. Et le principe de précaution ? Les fabricants ne semblent pas être pressés pour les bannir des formulations actuelles de leurs produits. Et pourtant !

Mais que valent les cosmétiques bio, au fait ?

Les cosmétiques bio, c’est l’assurance de retrouver des substances 100% naturelles sur sa peau ou sur son visage. C’est donc l’énorme avantage d’éviter d’ingérer des substances potentiellement -ou carrément reconnues par la science- toxiques. En revanche, le prix ne sera pas le même car les substances naturelles et bio sont généralement d’un coût de production plus élevé que les produits de synthèse. Attention aussi aux essences naturelles présentes dans ces produits : elles peuvent être irritantes ou allergisantes. Ces produits sont à consommer rapidement car les conservateurs chimiques ont disparu de la formulation. Enfin, les utilisateurs se plaignent parfois d’un choix assez restreint de parfums.

Tout comme les produits alimentaires, les produits bio vont certainement connaitre un fort développement dans les prochaines années pour leurs vertus malgré quelques inconvénients notables.

Si vous aimez, partagez :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *