Le cadre peut devenir une oeuvre d'art à part entière

De l’art d’encadrer

C’est presque un passage obligé tant il est répandu : autour d’un tableau se trouve le cadre vous diront les profanes. Mais quel que soit votre niveau, l’encadrement est une affaire de bon goût et de choix qui concerne tous les peintres. Mais saviez-vous qu’au-delà du caractère purement esthétique, le cadre revêt une dimension héritée d’une riche et longue tradition ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur l’art subtil de l’encadrement d’hier à aujourd’hui.

Le cadre peut devenir une oeuvre d'art à part entière

Le cadre pour tableau

Si le cadre pour tableau a été diffusé aux alentours du XVe siècle, il s’est amplement généralisé au XIXe siècle, rompant avec la tradition initiale qui le réservait plutôt aux portraits et aux scènes religieuses. On le retrouve dans de nombreux thèmes aussi complémentaires que variés, scènes bucoliques, villages, paysages, et d’une façon générale fresques représentatives de la vie quotidienne. L’encadrement est utilisé dans tous les pays et exprime à sa façon une continuité avec l’œuvre qu’il met en valeur.

Les styles ont évolué selon les époques et les modes. Un encadrement qui nous paraîtrait chargé aujourd’hui répondait auparavant aux codes, en contribuant aussi à asseoir une certaine classe sociale. Ainsi certains encadrements incluent les armoiries des familles aristocrates et appuient jusque dans les formes d’Art leur faste et apparat.

 

La fonction de l’encadrement aujourd’hui

Qu’il soit ovale ou rectangulaire, sculpté ou plus dépouillé, la fonction principale de l’encadrement aujourd’hui permet de relier l’œuvre avec son environnement. Il contribue à assurer la transition entre l’œuvre (représentation) dans le monde réel où nous évoluons. L’encadrement est la porte, véritable clé de voûte liant les deux univers.

Les collections ont évolué au fil des années. Des cadres empire en passant par la fine laque ou la dorure à l’eau, nous avons vu évoluer les goûts français au fil des collections que nous renouvelons chaque année. Aujourd’hui, les modèles comme la caisse américaine ou les encadrements aux lignes design et épurées se partagent le podium avec des modèles sculptés platine, qui rehaussent aussi bien les miroirs que les œuvres hautes en couleurs. Il n’est pas rare de rompre les codes en choisissant un cadre baroque pour illuminer une peinture abstraite ou encore une caisse américaine pour valoriser une marine.

 

Comment choisir le bon encadrement ?

Pour trouver le bon encadrement, il est intéressant de jouer les complémentaires. Par exemple de choisir un écrin dont les tons évoquent un rappel dans le tableau. On se focalise sur un détail et on trouve dans l’éventail des nuances un cadre rappelant la nuance de ce détail.

Il faut toujours éviter le ton sur ton qui nuit à l’ensemble tableau et ne participe pas à le mettre en valeur. C’est pourquoi entre l’encadrement et l’œuvre il est souvent judicieux de placer une marie-louise (plus d’informations ici). À ne pas confondre avec un passe-partout, la marie-louise apporte une neutralité entre les deux zones, tout en liant les deux. Souvent blanche, crème ou coquille d’œuf, on peut la choisir avec un petit liseré doré ou platine selon la moulure d’encadrement sélectionné. Un rehaut de lumière est toujours bénéfique pour une œuvre, notamment si cette dernière offre des couleurs sombres.  Les ors viennent alors réchauffer les couleurs et apportent une part de magie à l’ensemble.

 

Quel budget pour un encadrement ?

L’encadrement est devenu tout à fait abordable depuis le déploiement des machines-outils.  L’usinage et la coupe en séries permettent une baisse des coûts de production directement répercutés sur le prix de vente finale. De même, la fabrication des moulures s’et fortement industrialisée. Si certains ateliers poursuivent les réalisations à la feuille d’or, des usines proposent aujourd’hui une fabrication dite mécanique qui reproduit le travail autrefois effectué manuellement.

Un cadre pour un format moyen débutera à 35 euros environ, ce qui permet à tous les artistes d’encadrer pour un budget très modeste, puis la facture peut monter pour s’offrir un cadre qui puisse devenir un écrin de premier ordre pour votre chef d’œuvre. À ce titre, Label Art propose depuis plus de vingt ans des encadrements en bois, choisis avec soin : n’hésitez pas à rendre une petite visite à ce site qui fait référence dans le monde de l’art.

Si vous aimez, partagez :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

1 commentaire sur “De l’art d’encadrer”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *