Piscine nageur

Aller à la piscine quand on souffre d’incontinence, c’est possible ?

La maladie, certains traitements ou suites d’opérations peuvent entraîner une perte de continence simple ou mixte, passagère ou durable. Bien que très répandu, ce phénomène reste très difficile à aborder, et les personnes qui en souffrent ont du mal à poursuivre leurs activités normales. Pourtant, il existe désormais du matériel de plus en plus discret et performant pour faire face à l’incontinence et poursuivre ses activités comme si de rien n’était. On s’intéresse aujourd’hui aux couches étanches de piscine pour adultes.

L’activité physique, un allié thérapeutique de taille

Quelle que soit la pathologie ou la condition dont on souffre, l’activité physique est un levier de santé incontournable. L’enjeu est de maintenir le corps en forme, non seulement les muscles et les capacités respiratoires et cardiaques, mais également l’ensemble de l’organisme et des tissus. Or, lorsque l’on souffre d’incontinence passagère ou durable, le risque est de s’empêcher de faire tout effort risquant d’entraîner une fuite, quitte à ankyloser tout le corps. Il est donc essentiel de maintenir une activité physique, en l’adaptant bien-sûr aux besoins de l’organisme. La piscine est un choix particulièrement indiqué, en s’équipant au besoin d’une couche étanche de piscine pour adulte.

La piscine pour soulager les maux

La natation, mais également toute activité physique pratiquée dans l’eau, est excellente pour le corps. En soulageant des effets de la pesanteur, l’immersion dans l’eau permet de solliciter les muscles de façon douce et fait travailler l’équilibre sans exposer au risque de chute. Une activité physique pratiquée dans l’eau expose moins l’appareil urinaire que la même pratique au sol, et permet de renforcer en douceur la ceinture abdominale qui joue un rôle dans le contrôle de la miction. En se munissant d’une couche étanche de piscine pour adulte, discrète et 100% efficace, on se met à l’abri des mauvaises surprises et on se soigne sans y penser !

Si vous aimez, partagez :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *